Le commencement

Publié le par that_girl

Il n'y a pas si longtemps, un peu avant mes 30 ans, j'ai eu un déclic. Marre des démangeaisons du cuir chevelu et des cheveux ternes avec des shampoings à 7€ (voire plus, aïe!)... J'ai regardé la compo des-dits shampoings, je me suis renseignée sur des blogs, et là...

Le DÉCLIC! Plus un silicone (entre autres choses peu ragoûtantes...) ne s'approchera de mes cheveux. Place au bio et au naturel.

Une chose en amenant une autre, j'ai lu le livre de Julien Kaibeck sur la slow cosmétique et je compte passer progressivement au bio/naturel pour mes soins et autres maquillages.

J'ai passé pas mal de temps sur le net à m'informer, je suis tombée sur des nanas aux modes de vie différents de tout ce que je peux connaître et j'ai trouvé de la motivation et de l'inspiration.

J'aspire à un mode de vie plus proche de la nature (moi qui ai toujours eu une âme d'écolo) et j'ai l'impression d'être devenue plus zen (un véritable exploit chez moi!).

J'ai pris conscience plus que jamais que la beauté et le bien-être venaient surtout de l'intérieur. Je commence à me tourner vers une alimentation plus saine : plus de bio, moins de viande, ...

Pour revenir à la source du déclic : j'ai donné mes produits toxiques pour les cheveux (j'aurais préféré qu'ils aillent brûler au fin fond des enfers mais, conscience anti-gaspillage oblige, ils ont fait le bonheur de la famille qui n'en a absolument rien à faire de s'encrasser les cheveux avec de la m...e). J'ai acheté quelques produits bio que j'utilise pour l'instant en alternance avec des produits un peu moins clean mais pas horribles qu'il me reste.

Je redécouvre peu à peu mes cheveux, leur vraie nature, mais aussi les fourches qui étaient cachées sous les silicones. Et je pense à ma coiffeuse... Découvrir au bout de presque 3 ans de confiance aveugle que ta coiffeuse préférée te raconte des bobards et participe avec le sourire à la destruction de ta fibre capillaire, ça fout le boules (si vous me passez l'expression...)

En même temps, c'est pas complètement sa faute. Elle ne fait que répéter ce qu'elle a appris à l'école... et n'a jamais cherché plus loin. Dommage pour elle, déjà parce qu'elle est en train de se bousiller la santé à petit feu, et ensuite parce que je vais tenter de m'adresser à quelqu'un qui voit les choses comme moi la prochaine fois! (Tout en gardant à l'esprit qu'un coiffeur est avant tout là pour me vendre des produits et des prestations).

A moi la chevelure de sirène!

Je suis persuadée que je m'ouvre à une vie meilleure sur bien des points. A moi de faire attention de ne pas me lancer dans une quête perpétuelle de la perfection qui me rendrait malheureuse. Que de travail à faire sur soi... mais quel bonheur!

Commenter cet article